Le Soleil a rendez-vous avec la Lune, mais…

Comme vous le savez, une éclipse partielle a eu lieu ce matin entre 9 heures et 12 heures (selon les régions). Ce phénomène naturel était l’occasion idéale pour les enseignants de proposer à leurs élèves des exercices pédagogiques sur le sujet : observation, expérience scientifique, etc.

Malheureusement, cet événement a été mal anticipé par l’Éducation nationale, qui n’a pas pu fournir les lunettes de protection nécessaires aux écoles. L’observation d’une éclipse sans moyen adéquat entraînant de graves lésions aux yeux, le port de lunettes spéciales est obligatoire. Or, celles-ci étaient en rupture de stock généralisée, de nombreux directeurs d’écoles et parents n’ont pas réussi à en procurer à leurs enfants. Par prudence, le ministère a donc préconisé de ne pas laisser sortir les élèves entre 9 heures et 12 heures.

Quel dommage ! Même si les lunettes spéciales restent le seul moyen d’observer directement l’éclipse, il existe d’autres méthodes pour une vision indirecte, comme par exemple la fabrication d’un sténopé (voir image ci-dessous), permettant de projeter l’ombre du soleil (aujourd’hui en croissant) sur un support.

Moyen d'observation indirect d'une éclipse
Moyen d’observation indirect d’une éclipse

Cependant, au final, la météo moyenne et la pollution ont atténué la splendeur de l’évènement. Notamment en Île-de-France où la désillusion n’était pas loin. En effet, depuis lundi, la région connaît un pic de pollution et Paris ainsi que ses alentours sont entourés d’une brume de particules rendant le ciel gris et opaque.

Nous espérons que la prochaine éclipse sera plus spectaculaire et que cette fois chacun sera bien équipé pour l’observation. Il faudra cependant être patient puisque la prochaine éclipse partielle n’aura lieu qu’en 2021, et pour une éclipse totale, il faudra même attendre 2059 !

Be Sociable, Share!