Un animal de compagnie pour votre enfant : meilleur ami ou piège à parents ?

 

La plupart des enfants réclament un jour ou l’autre un animal à leurs parents. Malgré l’envie de faire plaisir à son enfant, l’achat d’un animal domestique doit être une décision réfléchie, il ne faut absolument pas céder à un caprice ou à un coup de cœur.

A tout âge, l’animal accompagne l’enfant dans son apprentissage.

Bébé, le compagnon est un stimulant de la motricité (tentative de suivre le chat ou le chien dans ses déplacements) et également du langage, lorsqu’il voudra l’appeler et lui parler.

A partir de 2 ans, l’animal devient un véritable partenaire de jeu et peut compenser un vide en présence humaine (parents qui travaillent tard, cercle familial réduit…). Il sera également son confident et l’aidera à extérioriser ses sentiments.

Meilleurs amis
Meilleurs amis

Plus tard, la présence de l’animal permet de responsabiliser son enfant. Il découvrira que celui-ci n’est pas un jouet, mais un membre de la famille à part entière, et que cela implique de s’en occuper, de le nourrir, de le faire soigner si nécessaire, etc. Cela sera l’occasion d’aborder des sujets complexes comme la mort ou la maladie. En grandissant, l’enfant pourra participer de plus en plus au soin quotidien, à son éducation et gagnera en confiance en soi.

Cependant, tout cela est possible à condition de choisir un animal avec lequel un véritable échange pourra se construire. Dans le cas contraire, c’est vous qui devrez assurer toutes les corvées !

L’offre est large : reptiles, poissons, cochons d’inde,… Les chats et les chiens restent les compagnons favoris mais sont aussi les plus contraignants. Avec l’arrivée des beaux jours et  les vacances de Pâques, les familles sont sur le départ… mais aujourd’hui avoir un animal de compagnie et partir en vacances sont tout à fait compatibles ! Il existe dorénavant de nombreuses solutions de garde : dog-sitter, échange entre maîtres, etc. Le site ilspartentavecnous fournit de nombreux conseils et recense les contacts utiles pour trouver votre mode de garde idéal.

Quel que soit votre choix, prenez le temps au préalable, d’analyser votre mode de vie, votre budget, la situation de santé de la famille (allergie éventuelle) et de vérifier la « motivation » de votre enfant et la votre. Gardez en tête qu’il s’agit avant tout d’une adoption et non d’un achat.

Be Sociable, Share!